Un peu de théorie

Un peu de théorie

 

Une meilleure relation à soi-même ...

Vivre son corps au présent, être en contact avec une sensorialité enrichie, redécouvrir une respiration apaisante ou énergétisante, dénouer les tensions psycho-musculaires, comprendre la nécessité d’un bon enracinement,
trouver le positif dans nos instants les plus quotidiens sont autant de petites victoires sur les habitudes, les problèmes générés par le stress ou par nos conflits intérieurs. Il en résulte une modification positive de l’image que nous avons de nous-mêmes. De la relation à notre corps dépendent notre attitude mentale et notre état d’esprit.
 
La Sophrologie a fait le choix du positif. Il s’agit de dynamiser nos ressources, nos potentialités. “La croissance de la personnalité se fait à partir de l’inconscient.” nous dit Jung. En sophrologie, elle se fait à partir d’un travail conscient sur le corps et l’esprit. C’est une voie plus douce, accessible à tous.

la perception des sensations corporelles ...

En percevant les sensations au niveau de la peau et des muscles, je deviens plus conscient de mon schéma corporel. Je parviens à mieux le délimiter. Je le structure.
 
Ce travail d'intériorisation nous apprend à nous concentrer, à être présent à ce qui est. A être là avec notre réalité présente.
 
Chaque séance est en quelque sorte un rappel à soi. Dès que l'on a un peu de pratique, on peut aisément introduire dans la vie quotidienne ces 'rappels à soi'. Au travail, on pourra discrètement effectuer quelques respirations sophroniques pour se libérer d'un début de stress ou pour retrouver une meilleure concentration.
 
Notre corps est une réalité que nous devons vivre consciemment. Il est à la base de l’entraînement sophrologique. Nous le négligeons trop souvent. Ou nous lui imposons un rythme trop rapide, une alimentation inadaptée. La sophrologie nous propose de poser un regard bienveillant sur notre corps pour vivre en harmonie avec lui et ainsi voir naître une relation différente avec nous-même et par conséquent avec les autres.
 
Une perception juste de notre corps est génératrice d’attention, de calme, de recentrage. Elle nous relie à l’instant présent. L’instant présent, c’est, ce moment fugitif où le passé et le futur n’interviennent pas et qui peut être vécu avec beaucoup de bonheur si le corps est dénoué et le mental apaisé.
 
L’homme moderne - parfois désabusé - recherche souvent des sensations de plus en plus fortes. Cette quête correspond à une pulsion de vie. Générer des sensations de plus en plus fortes est un moyen de se sentir exister même si ces expériences se font parfois au détriment du corps ou de l’équilibre général.
 
La Sophrologie nous apprend à redécouvrir notre corps sous l’angle de sensations minimalistes. Ces perceptions-là renforcent le sentiment de confiance en soi.

 

Relaxation et sophrologie

Alors que le grand public assimile souvent la sophrologie à une technique de relaxation, le sophrologue aime à préciser que la sophrologie commence là où s’arête la relaxation. Néanmoins, le relâchement musculaire est une des bases incontournables de la séance de sophrologie. Les sophrologues lui donnent un nom particulier : la sophronisation de base. C’est une étape importante où l’on prends conscience, tout à tour, de chaque partie du corps afin de générer bien-être et détente.

Si le sophrologue ne souhaite pas réduire son enseignement à la seule relaxation, il ne peut non plus faire l’impasse sur cette phase de relâchement. Savoir conduire une séance de relaxation est une des compétences que le stagiaire acquiert durant sa formation. Il apprend en quoi le relâchement est important, quels en sont les effets positifs sur les plans physique, émotionnel et mental, quelle utilisation chacun peut en faire au quotidien…

C’est la voix du sophrologue qui guide la personne vers la détente. C’est elle qui facilite le lâcher-prise, c'est-à-dire l’abandon des tensions. Plus tard, le patient (entretien individuel) ou l’élève (en séance de groupe) apprendra à se relâcher par lui-même. Il aura peut-être besoin d’un support audio au début de son entraînement. Mais il découvrira, peu à peu, comment se relaxer par lui-même grâce à de petites séquences courtes. Plus tard, il sera capable de vivre en toute autonomie des séances plus structurées. Au fil des semaines, il saura donner des directions plus spécifiques à sa pratique. C’est enfin en déterminant ses qualités et ses valeurs qu’il donnera un sens à son entraînement et une intention à chacune des séances.

Notre école de formation à la sophrologie présente clairement tous ces aspects de l’enseignement car, sans eux, le sophrologue professionnel ne saurait apporter une réponse juste et efficace au public qu’il reçoit.

contacter ecolePour toute une question, demande de brochure, ou pour renconter les formateurs à Aix en Provence, Salon de Provence ou La Roche sur Yon ...