Références Professionnelles et Conventions de Formation

Références professionnelles de la Formation à la Sophrologie

 

- Siret : 311 257 646 00035
- Code APE:8559 B

 

Le diplôme professionnel de sophrologue est reconnu par la Fédération Française de Sophrologie (FFDS). L'École est membre fondateur de la Chambre syndicale de la sophrologie.

Le titre RNCP de sophrologue

Un titre inscrit au RNCP n’est pas un diplôme d’État. Il valide néanmoins un niveau de qualification et des capacités et des compétences comme, par exemple, celles qui sont présentées dans l’article ci-dessous. Il existe près de 5000 titres RNCP en France. Pour l’école qui l’obtient, c’est un avantage concurrentiel même si l’enregistrement doit être refait tous les 5 ans. Les sophrologues issus d’une école n’ayant pas ce RNCP peuvent déposer un dossier deVAE (Validation des Acquis d’Expérience) pour obtenir ce titre. La VAE peut être prise en charge par les fonds de la formation professionnelle notamment pour les sophrologues installés en tant que travailleur indépendant. Le certificat professionnel de sophrologue au niveau qualification peut donc être reconnu par l’Etat – quelque soit la formation suivie - par un parcours VAE.

Transmettre et enseigner la sophrologie, le métier de sophrologue

Une école de formation à la sophrologie enseigne deux savoirs, le savoir-faire et le savoir-être.
Il est d’abord essentiel que le stagiaire apprenne toutes les bases théoriques de la méthode. A l’issue d’une formation, il sait alors construire et conduire une séance en l’adaptant à la personne ou au groupe qu’il reçoit. Il y a plusieurs phases bien précises.

Le cours de sophrologie

- L’alliance.
Instaurer un climat de sécurité et de bienveillance en respectant les valeurs des personnes présentes.
Comprendre les besoins de la personne ou du groupe. Par un jeu de questions et une vraie écoute, le sophrologue détermine l’axe de la séance et les techniques utilisées. Il sait synthétiser toutes les informations reçues pour mettre en place une séance qui conduira la personne vers son objectif.
Adapter son discours en permanence afin d’être compris. Eviter les termes qui risqueraient de créer une barrière entre lui et ses élèves ou patients.
Vérifier que les personnes présentes ont bien intégré les séances précédentes afin de reprendre si nécessaire les points qui n’auraient pas été suffisamment intégrés.
Présenter clairement la séance. Ce qui veut dire que le sophrologue en explique les différentes phases afin que chacun comprenne bien ce qui va être proposé.
Demander l’accord de ses élèves. Il s’agit ici de vérifier que les exercices proposés leur conviennent bien.

- La séance
Conduire la séance. Séance que le sophrologue va le plus souvent possible vivre lui-même afin de continuer à maintenir l’alliance. S’il se contentait de lire le texte d’une séance ou de la répéter par cœur, il risquerait fort de briser cette alliance qui est le moteur de toute méthode de développement personnel et de toute thérapie.
Le mode verbal. Un autre élément clé de la séance, c’est la voix du sophrologue. Celui-ci la module avec le moins d’effets possibles grâce à un ton naturel et adapté aux différents moments de la séance.

- Dialogue et description de la séance.
La phase qui clôt la séance permet à chacun de s’exprimer et de verbaliser son vécu. C’est un moment où chacun peut partager. Aucune interprétation hasardeuse ne peut être faite que ce soit par le sophrologue ou par d’autres participants. Dans quelques cas, le sophrologue pourra bien sûr expliquer certains des phénomènes vécus au regard de sa propre pratique, des connaissances acquises au fil de son expérience professionnelle et des éléments théoriques qu’il maîtrise. Il ne s’agit pas, rappelons-le d’une interprétation qui ferait entrer la séance dans un domaine thérapeutique avec ici tous les risques de se tromper, de projeter et alors de perturber la personne. Le sophrologue sait gérer ses moments où chacun peut s’exprimer sans être jugé, sans monopoliser la parole tout en respectant le souhait de certains de ne pas ou de peu verbaliser leur ressenti.

La spécificité de la relation individuelle

- Dialogue et prise d’informations
Il est nécessaire - lors d’un entretien (séance individuelle) - que le sophrologue propose une anamnèse qui l’aidera à choisir, dans sa palette d’outils, ceux qui permettront à son client d’avancer plus rapidement vers un meilleur équilibre, une gestion du stress ou des émotions ou encore vers un objectif ciblé comme, par exemple, la préparation d’un examen, d’un entretien d’embauche…
Le sophrologue doit tout mettre en œuvre pour aider son patient à avancer vers son ou ses objectif(s). Ce qui nécessite de l’écoute, de l’attention, de l’empathie et une bonne connaissance des 4 degrés de la relaxation dynamique.
Le sophrologue maîtrise de nombreuses techniques qui vont des mouvements dynamiques et leur symbolique jusqu’aux visualisations positives.
Un premier entretien permet également au sophrologue d’orienter la personne vers un autre praticien s’il lui semble que la demande n’entre pas dans son domaine de compétences.
La première séance est souvent l’occasion de présenter – mais c’est à chaque sophrologue de le déterminer – les bienfaits de la respiration ou d’expérimenter le relâchement grâce à une lecture du corps (sophronisation de base). A la fin de ce premier entretien, le sophrologue vérifie que la personne qui le consulte accepte le programme qui lui est proposé. Il ne doit jamais oublier cette valeur chère à la sophrologie, la liberté.

- Poursuite des entretiens
Si le sophrologue peut imaginer à l’issue de ce premier entretien un protocole de plusieurs séances, il sait que ce sont les informations apportées par le patient lors des entretiens suivants qui l’aideront vraiment à trouver le bon axe de séance. Le sophrologue cherche à adapter les séances en fonctions des acquits de ses patients. Grâce à cette adaptation, il ajuste son travail pour que son élève se sente compris, écouté. Il fera donc un petit bilan à la fin de chaque séance de ce qui a été appris et il proposera quelques mises en pratiques très simples que son élève pourra réaliser chez lui, dans son quotidien.

- Bilan à chaque nouvelle séance
Il fera un nouveau bilan lors du dialogue qui débute la séance suivante. Bilan de la semaine écoulée, bilan de ce qui a pu être mis en pratique ou des difficultés éventuelles qui ont été rencontrées, etc.

- La sophrologie, d’abord une pratique
L’entretien inclut toujours – sauf cas particuliers – une séance pratique. Celle-ci pourra alors être enregistrée afin de faciliter l’entraînement personnel du patient. Au fil des semaines, le sophrologue veillera à développerl’autonomie de son patient afin que celui-ci puisse vivre, chez lui, des séances sans support audio. Des fiches techniques ou des notes conçues par le sophrologue aideront le patient à avancer dans cette voie.

Enseigner le métier de sophrologue

La formation au métier de sophrologue est donc la transmission d’un savoir-faire. Lors des sessions, les nombreux exposés présentent clairement la méthode sous tous ses aspects. Et les séances proposées durant les stages permettent l’acquisition d’un savoir-être. Ce que le stagiaire découvre et apprend sur lui grâce à la mise en pratique des 4 degrés de la relaxation dynamique développe chez lui une bonne compréhension des mécanismes de relâchement, de respiration, d’imagination mentale positive... Il expérimente l’efficacité des mouvements dynamiques, leur impact sur le corps et les muscles, leur symbolique, leurs bienfaits par rapport à un objectif donné… C’est donc au coeur des sessions de formation que s’apprend le métier de sophrologue et que s’élabore l’amour du métier.

chambre syndicaleL’École de sophrologie de Salon de Provence est membre fondateur et actif de la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

La formation est reconnue par le Groupement syndical des Praticiens de la Psychologie-Psychothérapie-Psychanalyse (PSYG) et est inscrite au Plan de Formation accepté par le Conseil de Gestion du Fonds Interprofessionnel de Formation des Psychothérapeutes Libéraux (FIF-PL).

Domaines d'activités du sophrologue :

1/ Les séances de groupes: apprendre à gérer le stress, avoir une image plus positive de soi, savoir se détendre, vivre son corps harmonieusement ...
2/ Les entretiens individuels: préparation aux examens, compétitions sportives, etc.
3/ La sophrothérapie: comprendre et dépasser les problèmes existentiels grâce à un travail sur le passé ou une dynamisation des ressources.
4/ en milieu pédagogique: favoriser l’apprentissage, la mémorisation, la concentration, etc...
5/ en stage: parvenir à une meilleure connaissance de soi et de notre relation avec le monde et les autres.
6/ En entreprise, gestion du stress...

contacter ecolePour toute une question, demande de brochure, ou pour renconter les formateurs à Aix en Provence, Salon de Provence ou La Roche sur Yon ...

Les formateurs

Thierry Loussouarn
Les formateurs Thierry Loussouarn Sophrologue (Fédération…

Le cours vivantiel de la Formation à la Sophrologie

Le cours vivantiel de la Formation à la Sophrologie
Le cours vivantiel de la Formation à la Sophrologie Nous…

Tarifs

Tarifs
Tarifs Coût global de la formation incluant le Cours…