sophronisation dynamiqueLa Sophronisation dynamique

 

Traditionnellement, la séance de sophrologie débute par quelques mouvements dynamiques. Ceux-ci sont une transition entre notre vie active et ouverte sur le monde extérieur et le niveau sophro-liminal qui nous ouvre sur notre vie intérieure. Ce sas est important et sauf exception doit être respecté. Il évacue les tensions les plus évidentes et nous installe dans une écoute du corps.

Avec une autre approche, la sophronisation dynamique propose une entrée progressive dans notre vie intérieure en associant lecture du corps et mouvements corporels. La succession de ces mouvements (essentiellement des rotations) :
- nous fait percevoir plus finement notre corps
- affine le relâchement musculaire
- permet de 'mieux gérer notre détente mentale et notre niveau sophro-liminal...
- nous installe dans un niveau de conscience intermédiaire, ni trop éveillé, ni trop relaxé
- favorise l'accès à la méditation sophronique
- nous fait redécouvrir la sophronisation de base sous un nouvel angle évitant les pièges de la routine 

 Séance

" Nous nous installons en position assise, soit sur le milieu du siège, soit dans le fond du siège, mais le dos droit. Le choix entre les deux positions sera fonction de la chaise. Le fauteuil est ici à déconseiller. On se trouve donc dans une position intermédiaire entre la position du 1er degré et celle du 3ème degré.
Après les préliminaires (conscience de la chaise, du sol, de la posture, du souffle...), nous dirigeons notre attention vers la tête.

1er mouvement
Nous réalisons une circumduction souple de la tête. Après avoir amené le menton près du thorax, nous dirigeons la tête vers la droite, vers l'arrière (ne pas chercher à aller très loin) vers la gauche puis vers le menton. Nous reprenons deux autres fois. Puis, après une courte pause, nous faisons la circumduction trois fois dans l'autre sens.
Chaque circumduction peut être réalisée en respiration libre ou bien en association avec le souffle. Dans ce cas, nous inspirons durant la moitié d'une rotation et nous expirons durant l'autre moitié. Le mouvement est bien sûr réalisé en toute conscience.
Nous ramenons la tête en position verticale et nous laissons se relâcher tous les traits du visage, le cuir chevelu, l'intérieur de la bouche, le cou et la nuque. La langue est souplement en contact avec la naissance de la gencive supérieure.

2ème mouvement
Nous positionnons maintenant les bras le long du corps. 
Nous les soulevons en les dirigeant vers l'avant, puis vers le ciel et ils redescendent latéralement. Nous effectuons le mouvement deux autres fois. Là aussi, nous pouvons associer le mouvement des bras avec celui du souffle. A l'inspire, les bras se lèvent. A l'expire, ils redescendent.
Puis, on reprend l'exercice trois fois dans l'autre sens: les bras se lèvent latéralement, s'allongent vers le ciel puis redescendent vers l'avant. 
Les mains se reposent sur les cuisses.
Nous laissons se relâcher les épaules, les bras et les coudes. Les avant-bras, les poignets et les mains. 
Mais nous vérifions aussi le relâchement du visage, de l'intérieur de la bouche et du cuir chevelu. Le relâchement du cou et de la nuque.

3ème mouvement
Maintenant, nous penchons légèrement le buste vers l'avant. 
Nous réalisons une circumduction à partir du bassin. Et nous dirigeons le buste vers la droite, vers l'arrière, vers la gauche et il revient vers l'avant. Nous reprenons deux autres fois dans ce sens. Et nous ferons ensuite le mouvement trois fois dans le sens inverse. La moitié du mouvement peut se réaliser sur l'inspire et l'autre bien entendu sur l'expire.
Retour à la position initiale. Relâchement de tout le dos, du thorax, du ventre.
Mais nous vérifions également le relâchement du visage, de l'intérieur de la bouche et du cuir chevelu. Le relâchement du cou et de la nuque. Le relâchement des épaules, des bras et des coudes. Des avant-bras, des poignets et des mains.

4ème mouvement
Nous prenons conscience de notre bassin. Sur l'inspiration, nous basculons notre bassin vers l'avant: la région lombaire se creuse, le ventre part en avant. Sur l'expiration, nous ramenons le bassin dans l'autre sens et nous le basculons vers l'arrière: le bas du dos s'arrondit, le ventre se rentre. Nous reprenons deux autres fois.
Retour à la position initiale. Nous laissons se relâcher le bas-ventre, le bassin, les fesses, les hanches, le périnée, la région génitale.
Mais nous vérifions également le relâchement du visage, de l'intérieur de la bouche et du cuir chevelu. Le relâchement du cou et de la nuque. Le relâchement des épaules, des bras et des mains. Du dos, du thorax et du ventre.

5ème mouvement
Nous allongeons nos jambes et soulevons légèrement les pieds. Là aussi, nous réalisons une rotation. De part la position inhabituelle des jambes, la rotation sera forcément restreinte et, pour certaines personnes, très limitée. En respirant lentement, nous faisons ces petites rotations, plusieurs fois dans un sens puis dans l'autre.
Retour à la position initiale. Nous laissons se relâcher les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles et les pieds. 
Mais nous relâchons également le visage, l'intérieur de la bouche et le cuir chevelu. Le cou et la nuque. Les épaules, les bras et les mains. Le dos, le thorax et le ventre. Tout le bassin.

6ème mouvement
Avec un minimum d'effort, nous passons à la position debout. 
Après avoir bien retrouvé l'équilibre orthostatique, nous réalisons également une rotation. Nous nous penchons légèrement vers l'avant, la droite, l'arrière, la gauche et à nouveau vers l'avant. Le mouvement doit être de très faible amplitude et peut être vécu les yeux mi-clos. En respiration libre ou en associant la moitié de chaque rotation à l'inspire et l'autre à l'expire. Le mouvement est ensuite vécu dans l'autre sens.
De retour au centre, nous laissons le corps s'immobiliser, se détendre. Puis, nous nous asseyons confortablement. Et là, nous laissons se relâcher le visage, l'intérieur de la bouche, le cuir chevelu. Les épaules, les bras et les mains. Tout l'axe vertébral. Le thorax et l'abdomen. Tout le bassin. Les jambes et les pieds.

Le niveau sophro-liminal
Nous observons notre respiration, toute notre respiration. Tout ce qui se passe corporellement et intérieurement quand nous inspirons. Il y a des mouvements, des sensations, du relâchement, de l'intériorisation... Pendant quelques minutes environ, nous sommes tout entier avec et dans notre souffle.

La paix intérieure
Et nous nous établissons alors dans notre paix intérieure (pour reprendre les mots d'Arnaud Desjardins). Nous entrons réellement en contact avec cette part de nous-mêmes toujours calme et paisible, non duelle. Nous faisons UN avec elle. Durant quelques minutes environ.

Désophronisation
Lorsque nous quitterons ce niveau sophro-liminal particulier (avec tous les moyens habituels: respirations, étirements...) nous demeurerons en contact avec cette paix intérieure.

 

contacter ecolePour toute une question, demande de brochure, ou pour renconter les formateurs à Aix en Provence, Salon de Provence ou La Roche sur Yon...

Le diplôme de sophrologue

Diplôme de sophrologue
Le diplôme de sophrologue Il n’existe pas de diplôme d’état…

Sophrologie et yoga

Sophrologie et yoga
Sophrologie et yoga Les bases communes du yoga et de la…

L'école de sophrologie

L'école de sophrologie
L'école de sophrologie C’est près de Salon de Provence,…